4/5 - (1 vote)

Politiques instables, monnaies faibles et défauts de paiement : c’est une réalité, l’Amérique latine n’est pas le secteur géographique le plus plébiscité des investisseurs. Mais les plus connaisseurs savent qu’il existe de très belles opportunités d’investissement dans certains de ses pays.

Xavier Hovasse est le responsable des fonds consacrés aux pays émergents chez Carmignac (qui affiche +8% de rendement en 2023).

Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Xavier nous parle de l’investissement en Amérique latine.

## Pourquoi l’Amérique latine est-elle délaissée par les investisseurs ?

Entre 1994 et 2001, les trois plus grosses économies de la région (Mexique, Brésil, Argentine) se sont effondrées avec des crises et des défauts de paiement. Encore récemment, le Vénézuela, l’Argentine et l’Equateur ont également fait défaut face à leurs dettes.

C’est donc une zone instable d’un point de vue économique, ce qui explique le désintérêt des investisseurs.

Or, comme l’explique Xavier, pour gagner de l’argent il faut souvent s’intéresser aux actifs que les autres ne regardent plus.

## Pourquoi s’intéresser à l’Amérique latine pour ses investissements ?

Deux grandes puissances économiques tirent leur épingle du jeu depuis 2022 : 

  1. Le Mexique, qui est le principal bénéficiaire des tensions entre les Etats-Unis et la Chine. En effet, le nord du Mexique s’est énormément développé avec de plus en plus d’usines qui produisent des biens exportés vers les Etats-Unis (pour exemple, 20% des Tesla vendues aux Etats-Unis sont fabriquées au Mexique).
  2. Le Brésil, qui est un très grand exportateur de matières premières. Le Brésil connaît une forte croissance suite à la guerre en Ukraine, car il exporte énormément de matières premières et de pétrole.

À noter que le Chili, la Bolivie et le Pérou dépendent beaucoup de la production de voitures électriques et du secteur des énergies renouvelables, car ils produisent beaucoup de minéraux (cuivre, lithium, etc.). Ce sont des pays au potentiel de croissance économique important selon Xavier.

## Comment investir en Amérique latine ?

Selon Xavier Hovasse, il ne faut pas investir de manière passive en Amérique latine (donc, ne pas privilégier les ETF).

C’est un secteur dans lequel il vaut mieux acheter : 

  • des actions d’entreprises ;
  • des obligations ;
  • des parts dans des fonds d’investissement.

💡 Important : Lorsqu’on s’intéresse à l’investissement en Amérique latine, il faut en premier lieu tenir compte des critères économiques et politiques.

Pour connaître toutes les opportunités, vous pouvez suivre Xavier sur LinkedIn et vous abonner à la newsletter de Carmignac.

Ils citent les références suivantes :

Ainsi que d’anciens épisodes de La Martingale :

On vous souhaite une très bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, ici si vous préférez Google Podcasts ou encore ici si vous préférez Spotify.

Et pour recevoir toutes les actus et des recommandations exclusives, abonnez-vous à la newsletter, c’est par ici.

La Martingale est un podcast produit par CosaVostra, du label Orso Media.
Merci à notre partenaire eToro de soutenir le podcast. Rejoignez une communauté de millions d’investisseurs et formez-vous grâce à l’Académie eToro.